MAXWELL FARRINGTON & LE SUPERHOMARD - Once LP

  • Modèle :LP Vinyl
  • Poids de livraison: 0.3gr
  • 1 unités en stock

 Poser une question 

€23.50

"Le projet de Christophe Vaillant, ancien mod d’Avignon, n’a plus rien à voir avec celui du merveilleux “Meadow Lane Park”, disque du mois dans ces pages il y a deux ans. L’album avait fait beaucoup parler de lui, tant et si bien que Paul Weller a demandé à la chanteuse du moment, Julie Big — le SuperHomard est un faux groupe à géométrie variable, un peu comme les Limiñanas — de chanter sur son album “On Sunset” le temps d’un titre, à Vaillant de remixer l’un de ses morceaux, et au groupe d’assurer sa première partie pour une tournée anglaise. Le Covid est passé par là, la tournée a été annulée, mais Weller est toujours en contact régulier avec un Vaillant sidéré, à qui il envoie des messages pour lui souhaiter la bonne année.
Jusqu’ici, Vaillant composait tout, et jouait de tous les instruments sauf de la batterie dont s’occupe son frère Olivier. Cette fois-ci, changement de direction : c’est avec un chanteur australien inconnu, Maxwell Farrington, que le cerveau du SuperHomard a coécrit “Once”, qui n’a strictement rien à voir avec son prédécesseur. On saluera l’audace et le courage de l’homme qui aurait parfaitement pu faire un “Meadow Lane Park 2”, mais a souhaité totalement renouveler la musique de son groupe. Farrington est un compositeur étonnant, mais aussi et surtout un chanteur d’exception, à mi-chemin entre Neil Hannon, Lee Hazlewood et Scott Walker, même si son utilisation du trémolo le rapproche plus du chanteur de The Divine Comedy.

Autour de cette voix de baryton sidérante, Vaillant a sorti une orchestration et des arrangements de haute couture pour des compositions qu’on n’arrive pas à se sortir de la tête. “Once” est un album solaire, intemporel, d’une élégance absolue. Et après Paul Weller, c’est Iggy Pop qui s’est épris de ce nouvel album, a diffusé deux titres dans son émission de radio pour la BBC, et en a dit tout le bien qu’il en pensait, précisant que Farrington lui faisait penser à Marty Robbins. Il se trouve que Farrington aime Marty Robbins, mais a des goûts très éclectiques.
L’Australien qui vit en France depuis près de dix ans, joue dans un groupe noisy, Dewaere. Le SuperHomard a partagé en 2019 un concert avec son groupe, et durant la balance, Farrington a chanté a cappella un titre de Burt Bacharach, à la perfection. Après le concert, les deux hommes ont bu un verre et se sont trouvé une passion commune pour les High Llamas, Bacharach, Lee Hazlewood, Scott Walker, The Divine Comedy et les Beatles. Le chanteur a envoyé une ébauche de morceau au musicien, qui l’a arrangée, et ainsi est née une collaboration débouchant sur cet album féerique.

L’accueil critique est délirant, de Mojo au Monde en passant par Libération ou France Inter... Comme quoi, le hasard fait bien les choses — sans ce concert à la Boule Noire, les deux hommes ne se seraient jamais rencontrés —, et l’obstination paye : Christophe Vaillant s’est lancé dans la musique au début des années 2000 avec The Strawberry Smell, a continué avec Pony Taylor, puis a lancé le SuperHomard fin 2015. Deux décennies plus tard, avec “Meadow Lane Park” et ce “Once”, le travail a payé : on n’a pas entendu un album aussi lumineux depuis... le précédent SuperHomard." N.Ungemuth (Rock & Folk)

Ce produit a été ajouté à notre catalogue le jeudi 02 dcembre 2021.

Votre adresse IP est : 3.239.112.140
Copyright © 2022 Lollipop Music Store. Powered by Zen Cart